Back to school: mes conseils pour une année réussie à l'université!

by - septembre 08, 2017


Aloha! 🌸
Aujourd'hui on se retrouve pour le premier article de la catégorie Lifestyle du blog! Etant donné  que les études prennent énormément de place dans ma vie actuellement, il était pour moi évident d'inaugurer cette catégorie par cet article!
Beaucoup d'entre vous ont déjà repris le chemin de l'université ou vont le reprendre sous peu pour les plus chanceux, et maintenant que j'entre en Master 2, je me suis dit que l'occasion était bien choisie pour vous partager mon expérience en tant qu'étudiante.  Pour ce faire, je vais être très scolaire en divisant cet article en plusieurs parties! C'est parti!


I. Avant de commencer les cours- 1ère semaine de cours: définir ses objectifs: "ne pas écrire ses objectifs, c'est comme essayer de construire une maison sans plan."




Il ne vous viendrait jamais à l'esprit de construire une maison sans plan n'est-ce pas? Alors pourquoi le faire pour son avenir? 
Ecrire ses objectifs vous servira de base.
Comment les écrire? En général, je procède de la façon suivante:
  • à court terme (un mois): comment est-ce que j'aimerais être dans un mois? ça peut etre: être à jour dans toutes mes matières fondamentales, commencer à réviser les partiels. Tout dépend de vous mais également de votre filière. Cette catégorie peut ne pas être utile à tous
  • à plus ou moins long terme: en général cette période s'arrête à la fin des examens de mi-semestre: quelle moyenne on aimerait avoir pour les travaux dirigés par exemple. Là encore les objectifs ne tiennent qu'à vous car les objectifs c'est quelque chose de personnel. Par exemple, moi j'avais défini en fonction des matières que j'avais quelles moyennes je souhaitais avoir (sachant qu'il y a des matières que je ne connaissais pas) car cet objectif de plus ou moins long terme correspondait à la finalité: mon objectif sur le long terme.
  • objectif sur le long terme: ici je vous conseille d'en définir un assez généralement et de l'ajouter une fois les examens de mi-semestre passés. Moi mon objectif principal a toujours été d'avoir la mention (assez bien ou bien), et je travaillais en fonction. Quand je voyais que j'avais beaucoup de difficultés dans une matière, je reprenais mes devoirs et regardais quelles étaient mes lacune. Ensuite, je les listais. 

Surtout, je souhaitais dire une chose: n'ayez pas peur d'être ambitieux (je n'ai pas dit irréaliste, attention!). Etre ambitieux n'est pas un défaut! Chacun est libre d'avoir ses rêves et ses objectifs. Ne laissez jamais personne vous dire que c'est trop!

La méthode des récompenses: Je sais que certains ne sont pas d'accord avec cette méthode mais pour moi, elle est d'une redoutable efficacité. Prévoyez-vous une récompense si vous remplissez vos objectifs! Personnellement, ça me tient motivée tout le semestre car je veux tellement cette chose que même dans les moments les plus durs, je ne lâche rien! En deuxième année,  mon objectif était d'être major de promotion et d'avoir la mention bien. Quand j'ai eu les deux, je m'étais prévue une commande-de-la-mort-qui-tue. Cette année, en cas de succès au premier semestre, la récompense sera un week-end en SPA+ des chaussures assez coûteuses pour la pauvre que je suis + une nouvelle petite bibliothèque (oui autant de choses car croyez-moi les objectifs que je me suis fixée sont ambitieux)

II. Avant de commencer la semaine: s'organiser



Un des meilleurs conseils que je puisse vous donner est je pense: d'adopter une routine d'organisation de sa semaine et de ses révisions. C'est très important car en période de partiels, cette rouitne vous sauvera la vie. Adoptez-là dès maintenant. Avant de vous donner ma routine en exemple, quelques conseils pour en commencer une:
1. Insérer des tâches à faire petit à petit. Ne surtout pas commencer une routine un peu lourde d'un coup car ça risquerait de vous décourager
2. Le temps que votre routine devienne une habitude: écrivez-la
3. N'hésitez pas à tester deux ou trois routines différentes pour voir celle qui vous correspond le mieux. 
4. Définissez un jour pour votre routine où vous ne sortez quasiment jamais, ou peu, de manière à ce que ce jour de routine ne change pas trop souvent. 

Je vous montre la routine que j'avais en L2 car je pense que c'était sûrement la plus efficace!
  • Mon jour de routine? Le dimanche matin!
  • Je réécrivais mon emploi du temps de la semaine sur une feuille (ou je le faisais parfois sur ordinateur)
  • Je prévoyais certaines de mes sorties, ce qui me permettait de savoir à quels moments je ne révisais pas, et surtout de voir que j'avais aussi du temps pour moi
  • Je faisais le point sur le tracker que j'avais installé! Un tracker sert à suivre toutes les taches que vous souhaitez répéter quotidiennement. Pour moi c'était par exemple lire le journal,  lire l'actualité juridique, m'accorder une heure de lecture...
  • Je définissais mes objectifs de la semaine! (que ce soit administratif, travail personnel, courses etc)
  • Je regardais les objectifs de la semaine passée que je n'avais pas remplis et j'écrivais les raisons pour lesquelles ça n'avait pas fonctionné
  • enfin, ma partie favorite: le bon bain d'eau chaude et le moment cocooning de la semaine, avec des bougies, un film ou autre. Quelques instants rien qu'à moi, ça énormément de bien, surtout quand on est stressé!
  • A un mois et demi des partiels, ma routine changeait un peu: mes objectifs, je les prévoyais sur deux semaines, pour voir si  j'aurais assez de temps pour finir mes fiches et avoir le temps de bien les assimiler. C'est crucial d'avoir assez de recul. 
    • Je calculais le nombre moyen de pages qu'il resterait pour finir chaque cours (car en général, avec chaque prof on écrit quasiment le même nombre de pages par cours)
    • Je calculais combien de pages je fichais en une heure selon les matières pour savoir le temps que je prendrais pour ficher le reste de mes cours. Cette technique m'a permis d'avoir le recul nécessaire pour arriver aux partiels sereine, sans bachoter. 
Parfois, il m'arrivait d'avoir tellement de choses à faire en même temps, que je ne savais pas par quoi débuter car je m'emmêlais les pinceaux, dans ce cas, je dégainais le tableau suivant: 


Je commençais donc par les tâches urgentes et importantes, ensuite urgentes et moins importante, pour finir par mois urgent mais important et moins important et moins urgent. Sinon, pour avoir une vue d'ensemble, j'utilise un semainier! très utile pour avoir une vue d'ensemble.




III. Ne surtout pas négliger l'alimentation!


Nourrir son cerveau passe d'abord par prendre soin de ce qu'il y a dans son assiette! Croyez-en la pro-fast-food-tous-les-midis. Quand je prends soin de mon alimentation, je le ressens rapidement: je suis beaucoup moins fatiguée, que ce soit mentalement ou physiquement. Mentalement car, pour ceux qui entrent à l'université, vous ne le savez peut-être pas, mais parfois les cours sont si techniques ou les révisions si intenses qu'il n'est pas rare de ressortir avec des maux de tête à la fin de la journée. Alors évitez les pasta box et kebabs tous les midi, d'accord? 
Mes conseils:
  • Pour ceux qui ont le temps: intégrez-la à votre routine. Il y a des millions de vidéos sur Youtube si vous manquez d'inspiration pour des lunch box faciles et pour tous les budgets! Il existe même certains livres de cuisine (pas chers non plus, dont je vous reparlerai dans un article dédié)! Et l'excuse temps ne fonctionne pas quand on est organisé car j'ai 3h de transport par jour, des travaux dirigés très long, et une activité associative chronophage. C'est possible, même quand on est occupés, mais uniquement lorsque l'on prévoit sa semaine, ce que je ne fais pas toujours, je vous rassure). 
  • J'ai conscience que pour ceux qui n'ont pas de micro-ondes à disposition à la fac, manger froid en hiver n'est pas top. Dans ce cas, compensez en faisant un vrai petit déjeuner et prévoyez une vraie collation. L'avantage de prévoir c'est que l'on évite les distributeurs de la fac, et je  vous garantis que l'on fait des économies substantielles! 
  • Enfin, mes amis: ne SAUTEZ PAS LE PETIT DEJEUNER. Vraiment. Pour les plus flemmards comme moi qui ne veulent pas se lever trop tôt: achetez un thermos et une box dans laquelle vous pourrez transporter votre petit déjeuner pour le manger dans les transports ou avant que l'amphi commence. Je vous assure, essayez de suivre une journée de cours sans petit déjeuner, et une avec, vous verrez la différence! Franchement, je vois la différence, car parfois j'ai vraiment pas envie de prendre des petits déjeuners, et je le regrette!
Je vous laisse une vidéo de ce que je mange souvent le matin, quand j'ai pas la flemme de me lever!




IV. La prise de note: choisir ce qui nous convient le mieux!

Je le vois sur le groupe d'entraide des étudiants en droit, que beaucoup se demandent s'ils peuvent écrire à la main, ou si l'ordinateur est indispensable. Premièrement, je tiens à préciser que tout dépend des filières! Dans certaines filières, il est impossible de prendre des notes à l'ordinateur. 
Prendre des notes à l'écrit peut présenter plusieurs avantages pour les raisons exposées au point V. Pour certaines personnes, cela permet une mémorisation plus rapide! Quand j'ai eu un problème d'ordinateur et que je prenais mes notes sur papier, mon temps de révision à la maison s'est considérablement réduit! Cependant, lorsque l'on doit écrire beaucoup et que par exemple lorsque j'ai un cours de 200 pages, avoir 1 milliard de feuilles volantes réparties aux quatre coins de la maison, c'est pas un partie de plaisir! Par ailleurs, on ne peut pas ajouter de schémas, tableau ou d'information. 

En revanche, pendre ses notes sur ordinateur présente des avantages indéniables:
- on peut ajouter des schémas, des informations pour compléter le cours
- le cours est propre, on peut y ajouter des couleurs, des commentaires sur le côté
- le cours est en un seul et même endroit
- la prise de note est plus rapide: certains profs sont très speed et il est littéralement impossible de prendre en note leur cours convenablement sans ordinateur (ou alors sans quelqu'un avec un ordinateur)

Cependant, si vous décidez de prendre des cours à l'ordinateur, je vous conseille de prendre un ordinateur ou une tablette avec une bonne autonomie car tous les amphis n'ont  pas forcément de prise. Par ailleurs, je vous conseille de conserver une copie de vos cours sur un autre support, c'est très important! Au cas où il vous arrive une tuile! Ne vous dites pas ça n'arrive qu'aux autres parce qu'après ça risque d'être très compliqué de récupérer vos cours donc anticipez


V. La clé de révisions réussies? La connaissance de soi!




La plus grosse erreur que vous pouvez-faire et qui risque de vous couter cher est le manque de connaissance de soi. En effet, ne pas savoir quel type de mémoire on a par exemple, peut vous être fatal! Il existe une multitude de tests en ligne pour savoir quel(s) type(s) de mémoire vous avez principalement. Je le mets au pluriel car vous pouvez avoir plusieurs types de mémoire, comme moi. En effet, j'ai pu voir certains amis qui ont un type de mémoire principalement kinesthésique, donc qui fonctionne essentiellement en écrivant, faire des fiches... sur ordi (je leur en ai ensuite parlé, je précise). Ce qui réduit considérablement l'efficacité des révisions! Pour information, il existe trois types de mémoire qui font appel à nos cinq sens: 
  • Le profil visuel avec le sens de la vue, 
  • le profil auditif avec le sens de l’ouïe 
  • le kinesthésique avec les 3 autres sens.
Savoir que est le profil qui domine chez vous est le meilleur moyen d'adapter sa méthode de travail pour qu'elle soit optimale. 

Ayant une mémoire principalement visuelle et kinesthésique, je révise en faisant des fiches très colorées, avec beaucoup de schémas comme vous pouvez le vois ci-dessus. Si ma méthode de travail vous intéresse, dites-le moi en commentaire et je pourrais faire un article à ce sujet.  Si vous ne pouvez pas attendre, et que faire des fiches vous ennuie, il existe beaucoup de comptes Instagram (si vous tapez #studygram par exemple) ou de chaines youtube dédiées à la prise de note esthétiques, ce qui peut rendre ces fiches beaucoup plus attractives. 

A. Le mindmapping: kesako?

Je trouve ça essentiel de vous en parler ici car beaucoup de connaissent pas cette méthode qui est pourtant géniale!
La définition donnée par le site mindmappin.com est la suivante: "Une mind map est un graphique représentant des idées, des tâches, des mots, des concepts des qui sont liés entre eux autour d’un sujet central.

Une mind map est une représentation non-linéaire qui permet d’organiser ses idées de façon intuitive autour d’un noyau central. L’intérêt de la mind map est de pouvoir transformer une longue liste de tâches monotones en une représentation graphique colorée et attractive, plus facilement mémorisable et proposant une organisation claire des ses idées. Le concept reprend la façon dont le cerveau fonctionne, raison pour laquelle il est très intuitif."

Voici quelques exemples tirés de pinterest, pour afficher la source de l'image, il vous suffit de cliquer dessus:

Je vous invite à aller voir l'article de la dernière photo qui est très bien fait! Sinon, là encore il y a énormément de vidéos très instructives sur le sujet!

IV. Cours+hobbies= compatibles? 


Oui, cent fois oui. Ne pas s'accorder de temps pour soi en dehors des cours, c'est contre-productif! Je l'ai fait, donc je parle d'expérience. On a souvent tendance, surtout en période de partiels, à être tellement stressés et tellement pris par nos révisions que l'on culpabilise de ne s'accorder du temps. Mais sachez que ce temps est nécessaire pour se reposer, et pour relâcher la pression. J'étais beaucoup plus efficace après une séance de cinéma qu'en restant pendant trois semaines cloîtrée en BU ou dans ma chambre. Donc finalement ce temps n'est pas perdu. Cela vaut même lorsque l'on a pris du retard dans nos révisions. Car faire des journées de révisions de 10 heures pour compenser le retard, ne va pas vous aider à mieux mémoriser et surtout à mémoriser sur le long terme. Et si vous suivez ms conseils précédents, vous aurez du temps. Il m'arrivait même d'avoir "trop" de temps car j'étais très en avance dans ms révisions. 
Par ailleurs, comme le dit ma mère, d'après un de ses auteurs favoris: tout ce qui est trop urgent est ce qui n'a pas été fait dans son temps. C'est un cercle vicieux. 

A l'université, vous vous rapprochez enfin de votre but, de faire ce qui vous intéresse réellement alors appréciez ce que vous faites, mais surtout profitez autant que possible de vos belles années! Car l'université, c'est vraiment une expérience unique!

VII. Mes conseils en vrac
  • Essayer le plus souvent possible de relire ses cours pour que ça reste dans la mémoire à long terme (les cours que j'ai révisé avec cette méthode,je les ai encore en tête, même après presque trois ans)
  • Osez le répertoire/lexique: je le fais pour chaque matière avec énormément de mots nouveaux car très souvent les profs jouent sur des notions et connaitre ses définitions peut littéralement vous sauver la vie
  • travaillez en groupe: former un groupe de travail est très intéressant s'il y a une bonne dynamique car ça vous permet de ne pas trop vous démotiver et très souvent ce que vous vous ne comprenez pas, quelqu'un dans le groupe peut vous l'expliquer et vice-versa
  • erreur de débutant: vous vous dites qu'une matière est à petit coefficient donc pas important? GROSSIERE ERREUR. Ne jamais négliger ces matières, qui peuvent vous aider à obtenir la mention, mais peuvent également se révéler être le secteur dans lequel vous voudrez vous spécialiser des années plus tard- je parle d'expérience car une des spécialisations qui m'intéresse le plus nécessite une des matières que j'ai étudiée en L2 et qui avait un coefficient peu élevé comparé aux matières fondamentales
  • Parlez aux étudiants des années précédentes, souvent vous pouvez trouver les groupes des promotions sortantes sur Facebook, sinon faites jouer vos relations ou observez dans les couloir de votre UFR. Car ils peuvent vous donner de précieuses informations! De manière générale, évitez de parler aux redoublant pour un retour d'expérience, car très souvent ça peut vous démotiver!
  • Si vous cherchez un stage et que vous ne savez pas par où commencer, rendez vous au bureau des stages, très souvent ils conservent une trace des anciennes entreprises dans lesquels les étudiants ont fait leur stage. 
  • N'ayez pas peur de demander à vos chargés de TD quelles sont vos lacunes car mieux vaut qu'il vous dise une vérité qui fait un peu mal maintenant plutôt que vous ayez de mauvaises notes aux partiels
  • N'hésitez pas à vous engager dans une association car les associations constituent de plus en plus des tremplins vers la vie professionnelle. S'engager permet non seulement d'enrichir son CV, son réseaux, mais également d'acquérir des compétences et qualités que vous n'obtiendrez pas sur les bancs de l'école. 
  • Ne négligez pas les langues, en particulier l'anglais, et ce, quel que soit votre secteur, même si vous pensez ne jamais avoir à la pratiquer car parler une langue étrangère est devenu un prérequis dans nombre de secteurs. Or, l'avantage de la fac, c'est que vous disposez gratuitement de ressources! Utlisez-les.
  • S vous loupez votre premier semestre, ne vous démotivez pas et redoublez de persévérance. A titre d'exemples: en L1 une amie avait eu 8 de moyenne au semestre 1, je l'a aidée,on a révisé ensemble et elle a fini avec 12 au second semestre, ce qui en droit est extrêmement difficile. Autre exemple: une amie qui a redoublé sa L1, passé sa L2 aux rattrapages et est major de promotion de son Master 1 cette année. Tout est possible si on s'en donne les moyens
  • ne déniez pas l'utilité des ouvrages méthodologiques! Ils vous seront d'une aide précieuse! renseignez-vous auprès de vos chargés de TD et si vous êtes en droit, contactez moi, il y a plusieurs livres très complets qui m'ont accompagnés durant toute ma licence et mon Master 1. Plusieurs de mes professeurs ont salué ma rigueur et ma méthodologie alors qu'elle résultait simplement de ces ouvrages. Car il faut savoir qu'en TD on n'a pas le temps de tout voir malheureusement! On en vient justement à mon conseil suivant
  • allez plus loin que votre cours: soyez curieux. Ne vous cantonnez pas à faire le strict nécessaire ou à utiliser qu'une seule source de renseignement! ça vous permettra de faire la différence, particulièrement pendant les oraux
  • Prenez l'habitude, particulièrement pour vos oraux, de faire un plan du cours lorsqu'il n'est pas fourni par le prof. Faites-le vraiment car parfois les sujets d'oraux peuvent porter uniquement sur 5 lignes du cours (oui, ça m'est déjà arrivé) et savoir situer son cours est vital.
  • munissez vous d'un dictionnaire de synonymes ou d'un thésaurus! Indispensable si vous avez des commentaires ou des dissertations à rédiger! Ils vous permettront d'enrichir votre vocabulaire, mais surtout d'utiliser les mots correctement
  • enfin, si vous vous retrouvez à passer aux rattrapages, envisagez sérieusement le redoublement. Le redoublement n'est pas forcément une tare. Je trouve personnellement qu'il est préférable de redoubler (surtout si ce sont les premières années), que de vous traîner des lacunes pendant tout votre cursus. Plusieurs de mes connaissances ont su très bien rebondir suite à leur redoublement
  • De même, si ce que vous faites ne vous intéresse pas, et que vous ne vous épanouissez pas renseignez-vous auprès de votre UFR qui propose souvent des passerelles vers une autre formation. Se tromper, ça arrive.


Je m'arrête ici car l'objectif n'est pas de faire un article trop long, cependant mes mails, mon instagram, mon twitter vous sont ouverts si vous avez besoin de plus de conseils, d'avis ou autre! Je vous souhaite une bonne année et qu'elle soit pour vous synonyme d'épanouissement de de réussite!


P.S: pardonnez les fautes d'orthographe, je suis à l'agonie, je corrigerai le tout dès que je suis guérie!

You May Also Like

6 commentaires

  1. Ton article est géniale ! J'ai adoré la mise en page et tes conseils.
    Pleins de bisous :)

    RépondreSupprimer
  2. Ohhh merci pour ces bons conseils je vais en avoir besoin ! Bon moi et l'organisation c'est pas trop ça mais va falloir que je m'y mette ahah Et puis le mindmapping j'en ai beaucoup entendu parler et j'ai bien envie de tester ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis contente d'avoir pu aider!
      Au départ, l'organisation et moi ça faisait deux, parfois il m'arrive encore de l'être, mais dis toi que le plus dur c'est de se lancer! Après ça va tout seul! C'est aussi pour ça que je conseille de créer une routine, pour que ça devienne habituel et que du coup tu le fasse sans que tu ne t'en rendes compte!

      Supprimer
  3. Et bien quel article ! En tout cas, bravo pour tous ses conseils.
    Personnellement, je n'ai jamais rien fait de tout ça et je dois dire que j'ai peu travaillé, je ne me suis jamais avancée et très peu organisée mais j'ai terminé mes études sans jamais redoubler et cela jusqu'à la fin de mon Master.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui tant mieux le résultat est là!
      Merci beaucoup, ça me fait super plaisir de lire ça!!

      Supprimer